L’humeur de BDS

On raconte que l’endomorphine sécrétée par le complexe hypotalamo-hypophysaire lors d’une activité sportive intense provoque chez celui qui la pratique une sensation de relaxation et de bien être. Aussi volatile soit son effet, il vous aides tout de même à vous sentir mieux, à déstresser et au final à mieux dormir, à être de meilleur humeur.

Le BDS vous met toutefois en garde contre ses effets néfastes à forte dose. Nous avons constaté sur un échantillons d’individu une dérive potentielle du processus rendant le phénomène inarrêtable empêchant ainsi les neurotransmetteurs de réaliser la nature de leur existence : la transmission des messages nerveux. De ce fait chaque individu atteint de SurEndomorphinose perd le contrôle de sa motricité et est amené à réaliser des actions qu’il ou elle ne ferait pas dans son quotidien ou de son plein gré. Ces individus, devenus aujourd’hui incontrôlables et dangereux, sont désormais dans la nature.

Nous transmettons ce message afin que quiconque ayant des informations sur leur cachettes ou même leur habitudes de vies, les ayant aperçut au détour d’un amphi ou lors d’un créneau sportifs ; en informe toute autorité à même de pouvoir les contrôler. Pour cela des numéros ainsi que des organismes sont à votre disposition : le 911 si ces individus mettent en danger autrui, l’équipe GhostBusters si l’individu en question paraitrait affaibli et la compagnie Créole dans le cas où, malheureusement, l’individu se rendrait incontrôlable.

Ci-joint un avis de recherche comprenant une photo des différents individus en question.

Nous comptons sur vous, ils ne doivent pas s’échapper !